Le meilleur sol : pour l'optimisation de vos rendements

Le meilleur sol : pour l'optimisation de vos rendements

Pensons agronomie

Le sol a une importance essentielle dans la sécurisation de la nutrition de la planète et le bien-être de la société. Il représente le facteur le plus important pour les exploitations agricoles et forestières avec une expansion des ressources disponibles sur la planète fortement limitée.
La terre est essentielle à la vie car elle est indispensable pour la production d'aliments pour les animaux et les hommes. Un sol sain est indispensable pour optimiser vos rendements.

Le lieu

Une partie de la réussite de l'exploitation réside simplement dans le lieu. Les rendements potentiels reposent sur les précipitations, le climat et la qualité du sol. Pourtant, chaque type de climat a ses caractéristiques particulières que chaque agriculteur peut transformer en avantage avec une méthode culturale intelligente.


Les facteurs d'influence sur la fertilité
 

La gestion de l'exploitation

La qualité de votre gestion, planification et prise de décision influence votre sol et ainsi le potentiel de rendement.

Travail du sol  

Votre sol représente le support pour les plantes et ainsi un facteur de réussite très important pour vos cultures. Un travail du sol adapté est donc essentiel. Par les différentes formes de travail du sol, l'agriculteur influence activement la structure du sol. Un enfouissement de qualité des résidus de récolte, un mélange régulier de la terre ainsi qu'un très bon émiettement représentent les objectifs du travail du sol.

Semis

Lors du semis, de nombreux facteurs entrent en jeu. La période optimale de semis dépend aussi bien du type de plante que de la durée d'ensoleillement et de la température. Ces facteurs influencent entre autre le choix de la culture, de la variété et des assolements. Seule une dépose précise et régulière de la semence en relation avec un rappui du sol optimal garantit une levée homogène.

Gestion du pleuplement

Pour soutenir idéalement la plante, il faut une gestion raisonnée de la fertilisation et de la protection des plantes. 

 

« Le niveau de rendement en céréales est arrivé quasiment à son maximum par les progrès culturaux. Le potentiel réside dans le travail du sol et la technique de semis »

Prof. Dr. Yves Reckleben, Professeur d'université en machinisme agricole
 

« Les excès climatiques toujours plus fréquents et plus particulièrement des phases de sécheresse prononcées exigent un travail du sol réduit et économe en eau. Ils engendrent, à cause de la décomposition très lente de la paille, un très grand défi pour le semis »

 

Prof. Dr. Thomas Ebertseder, Professeur d'université en production végétale